Solide coup de boost pour l’industrie espagnole du carrelage

Cela fait déjà un petit temps que la 34ème édition de Cevisama a refermé ses portes à la Feria Valencia. Il est donc temps de procéder à une brève évaluation. Le salon espagnol du carrelage et du sanitaire a plus ou moins affiché un statuquo au niveau du nombre tant de visiteurs que d’exposants. Entre-temps, l’Espagne est devenue le plus grand producteur et exportateur de carreaux céramiques d’Europe.

 Plus de 76.000 visiteurs

Quelque 76.091 visiteurs professionnels (dont 62.081 en provenance d’Espagne) se sont donné la peine de se rendre à la Feria de Valence début février dernier. Sur une surface d’exposition de 100.000 m², ils ont pu découvrir les dernières nouvelles collections céramiques de 682 fabricants (486 exposants espagnols et 196 exposants étrangers), ce qui leur a permis de se faire une bonne idée des tendances actuelles sur le marché du carrelage.

La prochaine édition de Cevisama se tiendra du 20 au 24 février 2017, toujours à Valence.

L’industrie espagnole du carrelage

Il nous faut encore mentionner les résultats porteurs d’espoir de l’industrie espagnole du carrelage céramique: au cours de la période de janvier à novembre, celle-ci a vu ses ventes augmenter de 6% pour atteindre une valeur totale de 3,07 milliards d’euros. Les exportations, qui représentent 80% de l’ensemble du chiffre d’affaires, ont progressé de 5,2% pour atteindre plus de 2,26 milliards d’euros.

L’Europe représente 45% des exportations totales de carrelages espagnols, et reste ainsi son principal marché à l’exportation. Si l’on se penche uniquement sur les pays de l’UE (37,2% du chiffre d’affaires total), on constate que les ventes de l’industrie espagnole du carrelage dans ces pays ont augmenté de 12,2% par rapport à l’année précédente. Hors-Europe, le Moyen-Orient (+10,3%) reste le marché le plus important à l’exportation, avec 21,5% du total des exportations espagnoles en 2015.

Italy loves Spanish tiles

<pstyle:4>Au niveau individuel, voici les principaux marchés pour les carrelages espagnols: France (+4%), Arabie Saoudite (+12,5%), Royaume-Uni (+21,2%), Etats-Unis (+40,3%) et Algérie (-5,2%). Après une forte baisse (-45,7%), la Russie est sortie du top 5 et arrive désormais en 7ème position. Fait marquant: même en Italie, qui est pourtant elle-même un grand producteur, la consommation de carrelages espagnoles est relativement élevée et représente 75,8 millions d’euros pour être précis, soit 24% en plus que l’année précédente. L’Italie se hisse ainsi dans le top 10 des principaux acheteurs de carrelages espagnols, aussi étonnant que cela puisse paraître.

Evidemment, l’Espagne importe elle-même également un volume considérable de carreaux céramiques: de janvier à novembre 2015, ces importations représentaient une valeur de 63,4 millions d’euros, soit une baisse de 10% par rapport à 2014.