Versluys Arena: record mondial de construction de tribunes

Finition haute qualité pur la nouvelle tribune de KV Ostende

Fiche de projet

Construire en six mois deux tribunes de football devant être opérationnelles pour le match d’ouverture de la nouvelle saison. Cette mission qui ressemblait à une course contre la montre presque perdue d’avance a cependant été menée à bien. Les deux tribunes étaient en effet prêtes en temps et heure, offrant une place de choix pour le nouveau bestseller d’Imola Ceramica: la série Muse en format 120×60 cm, livré et découpé sur mesure par Bomarbre, et posé par l’entreprise de carrelage Tegelbedrijf Strubbe d’Eernegem.

Deux prestigieux cabinets d’architecture ont dessiné la nouvelle tribune principale du club de football KV Oostende: Zwarts & Jansma Architecten d’Amsterdam et abv+ architecten d’Anvers. La tribune frappe d’abord et surtout par sa discrétion: pour permettre aux riverains de continuer à profiter des rayons du soleil, la tribune a été partiellement enfouie sous le niveau du terrain. Pouvant accueillir un peu plus de 3.700 spectateurs, la nouvelle tribune principale renferme également des vestiaires, des bureaux, une salle de presse, un espace VIP et une cantine pour le grand public.

Mission Impossible?

Revenons au début juillet, lorsque Bart Versluys, CEO du groupe de construction éponyme Bouwgroep Versluys, s’adressait à la presse dans le stade en construction en présence de Marc Coucke, président du KVO, et de Johan Vandelanotte, bourgmestre d’Ostende. A cette occasion, le promoteur déclarait: “Cela ressemblait à une mission impossible, mais nous avons tout de même réussi, c’est pourquoi la Versluys Arena fait partie de mes projets favoris. Durant cinq mois, les ouvriers ont tout donné. Sans relâche, jour après jour, pratiquement 24h sur 24, il a fallu se démener, planifier et apporter des adaptations afin que la Versluys Arena soit prête. Les nuits ont été courtes et les journées ont été longues, de parfois plus de 19 heures. L’excellente collaboration intensive avec tous nos partenaires de construction et les sous-traitants a constitué la clé de ce succès!”

Valeurs sûres

Vu que le timing ne laissait aucun droit à l’erreur, Bouwgroep Versluys a choisi pour ce projet de faire confiance presque uniquement à des partenaires familiers, précise Kurt Coucke, chargé de projet chez Tegelbedrijf Strubbe. “La plupart des entrepreneurs que j’ai rencontré sur le chantier étaient d’anciennes connaissances: des gens sur qui Versluys avait déjà pu compter auparavant. En tant qu’entreprise de pose, cela fait déjà longtemps que nous collaborons aussi avec Versluys, comme ce fut encore récemment le cas pour le projet Baelskaai 12 sur la rive Est qui doit devenir une icône d’Ostende, avec deux piscines dans les balcons-terrasses. Ou il y a également un peu plus longtemps par la Résidence Commodore, grâce à laquelle nous avons remporté un ProCaro Award il y a une dizaine d’années.”

Perfectionnisme

Dit artikel verscheen in Polycaro 55

Lees alle artikels van deze editie online

of

Télécharger le PDF

“Le degré de finition qu’exige Versluys de la part de ses entrepreneurs partenaires est très élevé, mais cela nous convient parfaitement”, affirme Kurt Coucke de Tegelbedrijf Strubbe. “Bart Versluys est quoi qu’il en soit un perfectionniste, quelqu’un qui assure le suivi de tout jusque dans les moindres détails. Je suis chaque fois étonné de voir qu’un homme si occupé continue de s’impliquer aussi étroitement dans tous ses projets. Et sur ce chantier, vu la pression du temps, le contrôle était encore plus pointu. Egalement via son bras droit Pol Marchand, Project Manager chez Bouwgroep Versluys. Rien n’échappe à l’attention de ces deux messieurs: réunions de coordination, choix des matériaux, etc., ils veulent être impliqués dans tout.”

La série Muse de la grande marque italienne Imola Ceramica peut en tout cas se targuer d’avoir franchi les examens les plus poussés, précise Kristof T’sjoen, Sales & Marketing Manager de l’entreprise Bomarbre qui a fourni les carreaux céramiques pour ce projet. “Ce nouveau super produit signé Imola Ceramica avec effet marbre n’a fait son apparition sur le marché qu’en septembre 2015, mais a déjà fortement la cote et est bien parti pour devenir un classique, et ce grâce à sa nouvelle finition Patina et son motif ‘Macchia Aperta’.”

Bomarbre: des lignes de contact courtes

“Versluys connaissait Bomarbre surtout pour ses réalisations sur mesure: plans de cuisine, appuis de fenêtre, escaliers, ce genre de choses. Ils n’avaient encore jamais vraiment collaboré pour des carreaux, mais l’entreprise d’Harelbeke avait cependant déjà fait forte impression avec les revêtements de sol et escaliers du nouveau stade de La Gantoise”, explique Kurt Coucke de Tegelbedrijf Strubbe.

Ce que confirme Kristof T’sjoen. “L’entreprise Versluys a jeté un œil à nos réalisations antérieures, notamment à la Ghelamco Arena. Et grâce à l’expérience accumulée lors de ce projet, notamment au niveau du respect de délais serrés, nous avons facilement pu décrocher ce projet. Nous avons la possibilité de réaliser tous les métrés et productions en gestion propre, et entretenons des lignes de contact très courtes avec les fabricants et les maîtres d’ouvrage. C’est pourquoi nous avons en fait eu fini largement dans les temps. Les choix ont été posés en février, les productions ont été réalisées en juin – la période la plus chargée de l’année – mais tout avait été planifié largement à l’avance, de telle sorte que ce ne fut pas un problème. Tous les carreaux céramiques ont ainsi été livrés juste avant les congés du bâtiment.”

versluys arena

De bons accords

Il n’y a en fait rien de plus facile que de travailler avec des gens qui font ce qu’ils ont dit qu’ils feraient et quand ils ont dit qu’ils le feraient. Il suffit dès lors de passer de bons accords. “Un des nombreux défis de ce projet fut pour nous l’acheminement des matériaux sur place”, précise Kurt Coucke. “Comme vous pouvez l’imaginer, il y avait un va-et-vient permanent sur le chantier. Avec des camions chargés d’éléments en béton qui faisaient sans cesse des allers et retours. Nous avons donc dû passer des accords clairs à ce sujet, de façon très détaillée: qui pouvait se placer où avec son camion, de quand à quand? Ces accords étaient clairement abordés lors des réunions de coordination hebdomadaires, où tout était explicitement planifié. Et pouvait aussi être adapté… Pour nous, il s’agissait d’être constamment présents, de tout suivre, mais aussi d’être très flexibles.”

Pose rapide

Si la logistique fut complexe, la pose s’est effectuée sans problème. Les carreaux grands formats d’Imola ont été collés par l’entreprise Tegelbedrijf Strubbe au moyen d’une colle flex de qualité adaptée de marque Ardex.

“Il est préférable de ne pas prendre de risques avec ces carreaux grands formats, surtout pour un projet d’un tel prestige.Kurt Coucke, chef de projet chez tegelbedrijf Strubbe


La série Muse d’Imola a également servi de matériau de base pour la réalisation des escaliers. “Notre maquette a en fait été utilisée pour la réalisation des escaliers”, explique Kristof T’sjoen de Bomarbre. “Bouwgroep Versluys a été impressionné par nos travaux à la Ghelamco Arena, où le carrelage de sol se prolongeait dans les escaliers afin de créer un ensemble parfaitement continu. Nous avons donc réalisé une maquette pour montrer la manière dont nous comptions procéder et l’avons transmise à l’architecte. L’architecte n’a donc pas d’abord dessiné les escaliers afin que ceux-ci soient revêtus de nos carrelages céramiques par après. En fait, ce fut un peu l’inverse.”

La pose a été rapide et l’entreprise de carrelage Tegelbedrijf Strubbe a pu encore clôturer les travaux, démarrés le 16 juin, avant les congés du bâtiment qui ont débuté le 18 juillet. Incluant le revêtement mural des sanitaires et l’installation du tapis de sol.

Un marché en mutation

Pour Bomarbre, la Ghelamco Arena a constitué un élément déclencheur important sur le marché des infrastructures sportives.

La Ghelamco Arena a été le premier d’une nouvelle génération de stades, et tout le monde l’a vu. Durant la période qui a suivi, nous avons réalisé de nombreuses infrastructures sportives.Kristof T'sjoen, Sales & Marketing Manager chez Bomarbre

“Et ce nouveau stade du KV Ostende constitue à nouveau une jolie carte de visite. Surtout quand on voit le nombre de clubs qui ont des projets de nouveaux stades ou d’agrandissements. Rien qu’en Flandre Occidentale, on peut ainsi déjà citer Zulte Waregem, le Club de Bruges, KV Courtrai…”

Y a-t-il en fait beaucoup de différences avec d’autres types de projets? “Non en fait, sauf au niveau de l’attention publique. Beaucoup de gens se rendent dans ces stades, on écrit énormément sur ceux-ci dans les médias. Ces projets bénéficient donc d’une beaucoup plus grande visibilité que des projets dans le secteur des soins de santé, des écoles, des bureaux, etc. par exemple. Même si ceux-ci constituent souvent pour nous de plus gros projets.” Bomarbre n’est pas un spécialiste des infrastructures sportives, et ne souhaite également pas le devenir. “Nous sommes actifs dans les projets, et ce dans des segments très divers”, poursuit Kristof T’sjoen. “Mais de temps en temps, il y a de ces projets qui vous permettent de faire étalage de tout votre savoir-faire et qui créent énormément de visibilité. Celui-ci en faisait partie.”

Course contre la montre

Bomarbre - KVOostende - 2016 - Auteursrecht Valerie Clarysse - 06

Finalement, le match d’ouverture à Ostende a pu avoir lieu sans problème, d’autant plus qu’il s’agissait d’une affiche de rêve: un derby ouest-flandrien contre le Club de Bruges. “Les gens ont pu être accueillis dans un espace VIP totalement achevé”, conclut Kurt Coucke avec une grande satisfaction. “D’accord, il fallait encore procéder à quelques petites finitions, du style une plinthe dans une niche pour le tuyau incendie.”

Celui qui s’en est plaint le 5 août voulait vraiment faire l’intéressant… Surtout quand on sait que le toit du stade n’a été posé qu’une semaine avant le match d’ouverture. A cette occasion, le KV Ostende a posté le message comique suivant sur son site Internet: le toit est en place, espérons un départ tout feu tout flamme la semaine prochaine, mais au sens figuré!

Et ce fut le cas: lors du match d’ouverture contre le Club de Bruges, champion en titre, les Côtiers l’ont emporté 1-0. Parfois, tout vous réussit.


Photos: Valerie Clarysse