Marshalls redonne une nouvelle vie au dernier palais de Napoléon

Un mariage réussi d'éléments traditionnels et modernes

Fiche de projet

Il y a quelque temps encore, le Château de la Paix de Fleurus était en piteux état. Les pavés en béton Courtstones de la société Marshalls se sont avérés parfaits pour la rénovation: grâce à leur aspect historique mais aussi grâce à leur prix et à leur conformité aux exigences d’utilisation d’aujourd’hui.

Route Napoléon

C’est le 16 juin 1815, dans les champs de Ligny-sur-Fleurus, que Napoléon remporta la dernière de ses 44 victoires sur les champs de bataille. Deux jours plus tard, il fut définitivement défait à Waterloo. En 2015, à l’occasion du bicentenaire de cette bataille, la chambre dans laquelle l’empereur français passa la nuit du 16 au 17 juin a été restaurée à l’identique. Depuis plusieurs années, la commune de Fleurus investit considérablement dans le tourisme axé sur Napoléon. La présentation de la rénovation du Château de la Paix – datant de la fin du 18e siècle -, coïncidait avec la présentation, le 16 juin dernier, du label officiel ‘Palais Impérial de Napoléon’, décerné par la Fondation Napoléon. Fleurus constitue ainsi la dernière étape de la longue Route Napoléon qui sillonne la Wallonie. Pour René Collin, Ministre wallon du Tourisme, ce label et cette rénovation sont d’une importance cruciale pour le tourisme en Wallonie: “Cela va apporter une pierre supplémentaire à la Route Napoléon. Il est important qu’on ne retienne pas uniquement la bataille de Waterloo, mais l’ensemble de l’épopée”.

Rénovation indispensable

Depuis que la commune de Fleurus a acquis le château en 1981 pour y installer ses services communaux, plusieurs travaux ont été progressivement effectués. Ce fut le cas de la salle des mariages il y a 10 ans, de même que de la chambre de Napoléon, restaurée dans le style Empire il y a 3 ans. L’extérieur a été rénové au cours de ces 18 derniers mois. Il en avait d’ailleurs grand besoin: les pavés étaient en piteux état, la façade était totalement défraîchie et la végétation offrait un spectacle désolant. Les travaux ont été préparés et coordonnés par le bureau d’étude C? PROJECT (en association temporaire avec temporaire avec le bureau d’architecture DDM ARCHITECTES ASSOCIES), et exécutés par la société Nonet SA de Floreffe. Ces deux entreprises sont spécialisées dans les travaux extérieurs (cf. encadré). Les égouts ont été réaménagés, 400 m2 de tarmac ont été coulés, et 300 m2 de gravier ont été aménagés à côté d’un espace de 600 m2 constitué de gazon et de paves.

Mission delicate

“Le personnel communal a poursuivi son travail dans l’hôtel de ville pendant les travaux. Nous avons donc dû phaser nos travaux et respecter toutes les normes de sécurité à la lettre,” explique Dimitri Zervopoulous, chef du chantier de Fleurus pour Nonet S.A.. C’est l’égouttage qui nous a posé le plus de problèmes, car les plans n’étaient pas tout à fait corrects. “Nous avons donc dû faire face à une série de surprises qui nous ont ammenées à excaver l’ensemble et à faire des sondages.”

En raison de la nature de l’endroit, le travail a aussi été délicat: “Il y avait beaucoup d’arbres auxquels on ne pouvait pas toucher. Il y avait aussi ce fameux monument à l’entrée, qu’il a fallu déplacer avec le plus grand soin pour ne pas l’endommager.”

Cachet historique

Pour la commune, l’aspect historique des lieux revêtait la plus grande importance, explique Fabian Keutgen, cogérant de C? PROJECT: “Dans son cahier des charges, la commune stipulait l’apport d’un cachet esthétique et d’un caractère historique. D’un autre côté, nous étions confrontés à un budget serré. Et, surtout, le château devait rester accessible au public, y compris les personnes à mobilité réduite. Il devait parfois accueillir des groupes assez importants, puisque les mariages civils sont célébrés ici. Compte tenu de tous ces éléments, nous avons vite exclu l’idée de la pierre naturelle, qu’il s’agisse de pierre bleue ou de pavés en pierre naturelle. D’abord parce que le budget ne nous le permettait pas, ensuite parce que nous devions faire face à un problème de planéité. Nous nous sommes donc orientés vers les pavés Courtstones de la société Marshalls. Ils nous ont permis de combiner l’aspect des pavés en pierre naturelle avec une planéité nécessaire pour rendre l’endroit accessible aux personnes en chaise roulante.”

Les pavés Courtstones ne sont évidemment pas parfaitement plats (sinon ce ne seraient pas des pavés), mais l’uniformité de leurs dimensions et le fait qu’ils s’affaissent beaucoup moins vite plaident amplement en leur faveur.

Les pavés: standards ou modernes?

Les pavés Courtstones présentent l’aspect de pavés authentiques. Ils sont pourvus d’une couche supérieure inaltérable et résistante à l’usure. Leur couche supérieure est non seulement indécolorable, mais leur couche de base contient aussi des pigments identiques. Par ailleur, un traitement supplémentaire avec un certain type de vernis pénétrant partiellement dans le pavé renforce leur résistance à la décoloration. Et grâce à leur surface renforcée et non poreuse, ils résistent à tous les types d’intempéries et empêchent l’adhérence des saletés et de la poussière. Autre avantage majeur: leur pose est beaucoup plus rapide, comme en témoigne François Nonet de Nonet S.A..

“Par rapport aux pavés en béton, les pavés traditionnels sont moins bien calibrés. Ils ont certes un format de référence, mais les variations sont nombreuses. De même, la pose de pavés standards exige de nombreuses compétences supplémentaires. Par contre, les pavés en béton tels que ceux-ci se posent de manière plus traditionnelle (plus traditionnelle pour les carreleurs, ndlr). Si les travaux préparatoires, comme la chape, sont bien exécutés, leur pose est extrêmement rapide. Les pavés traditionnels demandent en revanche des adaptations en hauteur et en largeur, de sorte que les paveurs doivent pratiquement les sélectionner un par un. Or, tous les pavés en béton sont scrupuleusement identiques.”

La simplicité est donc au rendez-vous, même s’il est toujours possible de se compliquer la tâche: “Étant donné que les pavés en béton sont disponibles en différentes teintes, ils ouvrent de nombreuses opportunités créatives, en termes de patrons par exemple. Ça rend évidemment leur pose un peu plus compliquée (rire).”Tous les pavés Courtstones ont été posés avec le produit de jointoiement Weatherpoint, commercialisé par Marshalls, ce qui augmente encore leur facilité de pose. Le produit Weatherpoint durcit, certes, mais conserve une certaine élasticité. Avec Weatherpoint, il est donc inutile d’ajouter des composants et le produit s’utilise même sous la pluie.

“Superbe initiative”

Cette rénovation extérieure clôturait une nouvelle phase de la revalorisation du Château de la Paix. “Dans l’ensemble, le château n’a peut-être pas encore de cachet exceptionnel,” poursuit Fabian Keutgen, “mais je pense qu’au niveau de l’entrée et des pourtours, il a déjà regagné énormément d’allure.” François Nonet se dit lui aussi satisfait: “C’est un très beau mélange d’éléments différents, allant du traditionnel au plus moderne. C’est un mariage réussi. Tout à fait le genre de travail que notre entreprise adore réaliser. Nous travaillons aussi dans des centres commerciaux et des hôpitaux, par exemple, mais ce genre de cadre historique situé tout près de chez nous reste très spécial. Dernièrement, nous avons aussi travaillé à l’Abbaye de Leffe et dans le centre historique piétonnier de Namur. Tous ces endroits ont des cachets particuliers.

Nous valorisons le site et le site nous valorise. Nous sommes fiers de pouvoir dire qu’on y a travaillé.” La revalorisation du dernier palais de l’Empereur a eu des retentissements jusqu’à Paris. Le célèbre historien français Pierre Branda, qui est aussi chef du service patrimoine de la Fondation Napoléon, a assisté à la présentation et s’en est dit ravi: “C’est une restauration du patrimoine considérable effectuée par une région dynamique. De toutes nos forces, nous essayons d’encourager cette magnifique initiative.”

Marshalls

Marshalls propose des produits de qualité pour les allées et les terrasses. Son vaste choix comprend des pierres reconstituées durables en béton coulé, mais aussi des pierres naturelles, des dalles en céramique contemporaines et de nombreux accessoires destinés à la réalisation de projets totaux. Marshalls renouvelle sa gamme chaque année et développe des produits innovants, en privilégiant leurs avantages pour les poseurs et les utilisateurs d’aujourd’hui.