Beltrami habille de neuf les places de Courtrai

Une nouvelle finition spécialement pour La Ville Courtrai

Fiche de projet

Construite sur les rives de la Lys, Courtrai est une des plus anciennes villes de Belgique. Ce qui fut un jour une colonie gallo-romaine est aujourd’hui le fleuron du sud de la Flandre occidentale. Une situation que la ville doit notamment aux investissements réalisés au siècle dernier. La construction de nouveaux hôpitaux, l’arrivée de l’université KULAK et l’aménagement du premier piétonnier commerçant de Belgique ont inauguré une période de grands projets de rénovation urbaine. Ils ont été suivis, entre autres, par les travaux de la Lys, la construction du centre résidentiel et commercial K et le réaménagement du centre-ville.

Aujourd’hui encore, Courtrai travaille assidument à la qualité de vie de ses rues et de ses places. C’est ainsi que l’Overbekeplein et la Houtmarkt ont été récemment modernisées et que les riverains et les passants peuvent désormais flâner et prendre du bon temps sur les ‘Lazy stairs’ des rives rabaissées de la Lys.

Les rives de la Lys à Courtrai

Les alentours des tours du Broel sont un lieu symbolique de Courtrai et recelaient le potentiel pour devenir la carte de visite de la ville. Néanmoins, en raison de l’ancien aménagement en zones de parking, ce potentiel était loin d’être exploité. En 2005, l’architecte paysagiste français Michel Desvigne s’est associé aux bureaux d’étude JPLX et Arcadis pour le réaménagement des quais de l’ancien bras de la Lys, sur base d’un concept global articulé autour du contact entre l’Homme et l’eau. 13 ans plus tard, le projet est concrétisé.

Les travaux ont démarré début 2017 par le rabaissement des murs du quai sur les deux côtés et le remplacement des anciens parkings par de spacieuses terrasses qui descendent vers l’eau par paliers. L’Homme est ainsi remis (presque) au même niveau que l’eau et cela crée un lieu de détente agréable. Un schéma qui ne manque pas son effet, comme le confirme Koen Azou. Chef de chantier chez Aswebo, il a travaillé pendant un an avec 15 personnes à rénover ce lieu central de la ville. “Le résultat final est très réussi”, se réjouit Azou.

Allez vous promener le long des rives rabaissées de la Lys par une journée ensoleillée et vous verrez l’attraction que le lieu exerce sur les gens.Koen Azou, gestionnaire de site Aswebo

kortrijkse leieboorden beltrami

Si le chantier s’est globalement bien déroulé, il recelait tout de même quelques difficultés et imprévus, comme la démolition des anciens murs du quai, la reconstruction des nouveaux murs de soutènement et l’organisation sur le chantier. Comme le lieu était central, il n’était pas possible de stocker les matériaux de pavage sur la zone du chantier, ce qui a nécessité une collaboration étroite avec le fournisseur de pierre naturelle Beltrami, situé à Harelbeke.

Pierre bleue belge et granit chinois en finition Gelido

Comme ce projet se faisait à proximité des tours du Broel, bâties au Moyen-âge, les rives de la Lys étaient soumises à des restrictions liées au patrimoine. La ville avait donc l’obligation d’utiliser la même pierre bleue belge pour la restauration et la rénovation des rives de sa rivière. Avec 142 blocs massifs en finition flammée, 193 m² de dalles poncées et 370 ml de bordures ciselées, les abords de la rivière sont plus colorées de bleu que jamais au niveau du Broelkaai et de la Handboogstraat.

Pour le réaménagement de la place qui entoure les deux rives, on a travaillé avec le granit chinois Pepperino Dark, d’un gris moyen. Le projet faisait mention d’une finition clivée pour un cachet brut rustique mais Herwig Callewier, directeur général de Beltrami, a immédiatement fait remarquer que la surface serait trop inégale et rugueuse pour les dames en talons, les chaises roulantes et même pour l’installation de tables et chaises de terrasse. Il s’est déplacé spécialement pour ce projet jusqu’à la carrière en Chine pour chercher une finition sur mesure qui serait à la fois rustique et aisément praticable. En un mois, 7 échantillons ont été fabriqués et envoyés de Chine à Courtrai pour être soumis à la ville et à son partenaire pour ce projet, De Vlaamse Waterweg NV. La nouvelle finition ‘Gelido’ était née!

kortrijkse leieboorden beltrami

Gelido se trouve à la croisée entre le bouchardage, le flammage et le brossage, son cachet est à la fois rustique et lisse. Nous appelons ça une finition ‘entre cratère et glacierPascal Rommel, Sales Manager Projets Beltrami

“Économiquement parlant, ce n’était peut-être pas le meilleur choix pour notre entreprise mais comme nous collaborons régulièrement avec la ville de Courtrai, Beltrami s’en est chargé avec plaisir. Au final, la ville était satisfaite du résultat et nous aussi. Et Beltrami va ajouter la finition Gelido à sa gamme de produits”.

Jeu de couleurs sur l’Overbekeplein et la Houtmarkt

La Houtmarkt et l’Overbekeplein avaient elles aussi un aspect négligé depuis plusieurs années. Les deux places se trouvent dans la zone piétonne commerçante et forment une zone charnière entre le cœur historique et le cœur commercial de Courtrai. Les deux places passaient toutefois à côté de leur fonction à cause d’un manque de logique et de fonctionnalité dans leur aménagement.

“L’Overbekeplein était jusqu’à il y a peu un jardin de curé avec au milieu un terrain de jeu surélevé”, explique Bart De Keyzer, Chief Landscape Design chez Avantgarden. “Notre projet devait apporter des lignes de déplacement logiques à la place et en faire un lieu coloré qui invite au jeu et à la détente. Nous avons joué sur des accents colorer pour inviter au jeu. Des clinkers en terre cuite émaillée jaune maïs et bleu cobalt apportent une touche ludique à la place et les îlots ovales garnis de plantes vertes font naître une nouvelle dynamique apaisante”. L’exécutant, Benoit Ockier de la NV Wegenbouw Ockier, y voit un concept audacieux de par l’association de clinkers en terre cuite émaillés et de pierre naturelle neutre. Dans un but d’uniformité au sein du paysage urbain, Courtrai a choisi de coupler les accents ludiques jaune-bleu à un revêtement en Pepperino Dark en finition bouchardino rehaussé d’accents de granit chinois flammé gris clair, le Shandong Grey.

kortrijkse leieboorden beltrami

Ces deux granits chinois ont également été utilisés pour la rénovation de la Houtmarkt. La Houtmarkt était une place servant de parking, délabrée depuis un certain temps, flanquée d’un hôpital vieillot et de l’Académie. Lorsque l’hôpital a déménagé pour faire place à une résidence pour personnes âgées flambant neuve, le conseil communal a saisi l’occasion pour réhabiliter la place et lui offrir une nouvelle fonction. C’est le consortium entre OKRA Landschapsarchitecten, Zwarts & Jansma Architecten et SBE Raadgevende Ingenieurs qui a décroché le contrat au terme d’un concours. Pour la forme principale de la place, ils ont choisi un aménagement en forme de feuille avec des nervures, représentées par les piétonniers. Les matériaux utilisés devaient être ludiques tout en ayant une résistance à la compression jusqu’à 160 MPa (mégapascals) afin de supporter le passage sporadique des camions des pompiers et des éboueurs.

Beltrami n’a pas directement trouvé de solution à cette demande auprès de ses fournisseurs en Chine et s’est donc adressé à ses contacts au Portugal. Le granit portugais Marciera, blanc-jaune, et le Clear Aziz, gris clair, satisfaisaient aux exigences de résistance à la compression du bureau d’étude. L’association de couleurs, les petits pavés mosaïque de 7 x 7 cm et le mariage de finitions brutes naturelles et sciées des piétonniers apportent une gaité naturelle à la place.

kortrijkse leieboorden beltrami

Pour Benoit Ockier et Lieven Vandeputte, chef de projet à la ville de Courtrai, la difficulté de ce projet résidait dans les lignes incurvées qui caractérisent la place. Les pierres des abords du parc ont été extraites sur mesure de la carrière et numérotées, il n’était donc pas nécessaire de les débiter sur place. Ce qui n’est possible qu’avec de la pierre naturelle, d’après Vandeputte. Utiliser de la pierre naturelle de cette épaisseur et des carreaux qui devaient être posés perpendiculairement est également un choix assez audacieux et unique, d’après Ockier. Il y avait 45 bacs différents sur le chantier, l’entrepreneur était donc face à un défi de taille pour assembler le puzzle. Mais tout s’est passé comme prévu et la réception de la Houtmarkt s’est faite en 2016. Elle forme aujourd’hui avec le Begijnhofpark et la Plein un ruban vert à travers la ville.

Les chiffres en détail

Place aux rives rabaissées

  • 370 ml de pierre bleue belge, bordures, ciselées
  • 193 m² de pierre bleue belge, dalles, poncées
  • 142 pièces de pierre bleue belge, blocs massifs, flammés, épaisseur 45 cm et 55 cm
  • 6030 m² de Pepperino Dark, gelido, formats 10×10 et 15×10 cm
  • 1640 m² Pepperino Dark, clivé, formats 10×10 et 15×10 cm
  • 520 m² Pepperino Dark, bouchardé, format 20×20 cm
  • 1060 ml Pepperino Dark, gouttières, ciselées
  • On peut s’asseoir sur 1850 ml de marches rectangulaires en finition flammée.

Overbekeplein

  • 1520 m² de Pepperino Dark, bouchardino, formats 45×30 et 67,5×30 cm
  • 350 m² de Shangdon Grey, flammé, formats 21×14 et 31,5×14 cm

Houtmarkt

  • 3510 m² de Pepperino Dark, bouchardino, formats 45×30 et 67,5×30
  • 650 m² de Shangdon Grey, flammé, formats 21×14 et 31,5×14 cm
  • 90 m² de Pepperino Dark, gouttières, ciselées
  • 90 m² de Pepperino Dark, clivé, format 9×9 cm
  • 340 ml de bordures Jinin Stone, taille ancienne
  • 170 ml de bordures Marciera, flammées
  • 530 m² de Marciera, brut naturel et scié, format 7×7 cm
  • 370 m² de Clear Ariz, brut naturel et scié, format 7×7 cm

Photos: Beltrami, OKRA, © Klaas Verdru, © Dtonic