Lutter contre le travail des enfants dans les carrières indiennes

No Child Left Behind est un projet révolutionnaire à Budhpura, en Inde, visant à créer des ‘Child Labour Free Zones’ (des zones où le travail des enfants est interdit). Ce projet est soutenu par une volonté de créer un monde où chaque enfant a le droit d’être scolarisé et de vivre sa vie d’enfant. La force motrice du projet est constituée par plusieurs OGN opérant de concert, avec le soutien des entreprises de pierre naturelle Beltrami, Stoneasy.com et London Stone.

Carrières de grès

C’est un fait, aussi déplorable soit-il: à l’heure actuelle, de nombreux enfants sont encore chargés de tâches lourdes dans diverses carrières en Inde, en particulier au niveau de la production de pavés en grès. Budhpura, situé en plein cœur de la région des carrières de grès de l’état indien du Rajasthan, est une source importance de pavés en grès, dont la production contraint énormément d’enfants au travail. Les raisons de faire travailler des enfants dans l’industrie du grès sont nombreuses. Le projet No Child Left Behind repose sur un principe de base visant à impliquer toute la communauté afin de changer la situation. Tous les protagonistes impliqués, à savoir les parents, les enfants, les enseignants, les autorités locales et les entreprises de pierre naturelle, doivent œuvrer ensemble pour permettre à chaque enfant de réintégrer l’école.

Entreprises de pierre naturelle européennes

Depuis 2015, le projet a pu être étendu, grâce à l’aide de Stop Kinderarbeid, à quatre autres villages de Budhpura, touchant ainsi davantage d’enfants. Bien que ce soit Manjari qui effectue concrètement le travail à Budhpura, notamment grâce à l’encadrement et au financement des associations Landelijke India Werkgroep Nederland (LIW) et Stop Kinderarbeid, les entreprises de pierre naturelle européennes (Beltrami, Stoneasy.com et London Stone) soutiennent également le projet. Financièrement, d’une part, mais aussi en impliquant leurs fournisseurs dans cette démarche. Cette approche multiple vise à retirer les enfants de l’ensemble de la chaîne de livraison mais aussi à changer les mentalités au sein même des communautés vivant dans la région de production du grès, afin de mettre un terme au travail des enfants pour les renvoyer sur les bancs de l’école.

Pour de plus amples informations, surfez sur www.nochildleftbehind.be ou twitter.com/Children4School