Stone base, un bel exemple de l’esprit d’entreprise néerlandais


“Au niveau de la créativité, nos nouvelles machines nous permettent de tout faire. Nous avons vraiment l’ambition d’utiliser celles-ci pour créer de chouettes réalisations uniques en pierre naturelle.” L’entreprise Stone base de ’s-Hertogenbosch est on ne peut plus contente de ses deux dernières acquisitions: une scie à câble géante et un centre d’usinage CNC multifonctionnel. “Nous voulons être des lanceurs de tendances et même créer la demande sur le marché. En investissant perpétuellement et en continuant d’innover, nous gardons toujours une longueur d’avance sur la concurrence.” Ou comment l’esprit d’entreprise et la créativité vont main dans la main.

Deux entreprises distinctes

Swanenberg constitue une valeur sûre dans et autour de ’s-Hertogenbosch, le port d’attache du spécialiste néerlandais en pavés d’ornement. Cette entreprise familiale, qui a commencé à racheter massivement des pavés de rue cuits usagés (les blocs de béton, la pierre naturelle et les carreaux céramiques n’ont rejoint l’assortiment que plus tard), constitue un bel exemple de l’esprit d’entreprise néerlandais. Sous la marque déposée Swanenberg, cette entreprise livre non seulement ses produits en direct aux professionnels (entreprises de travaux publics, jardiniers, carreleurs, etc.), mais dessert tout aussi bien le marché des consommateurs. Certes de façon très locale, dans un rayon de 30 kilomètres. “Toutes les ventes en-dehors de notre propre région s’effectuent sous la marque Stone base. Avec celle-ci, nous nous adressons exclusivement au segment professionnel: d’une part avec du sur-mesure en pierre naturelle pour les grands projets et, d’autre part, nos produits sont commercialisés via des commerces spécialisés.”

Stone base

Ces propos sont ceux de Joost van Pinxteren, responsable de la gestion quotidienne chez Stone base. Il nous explique pourquoi la seconde génération de l’entreprise, en la personne de l’actuel directeur Erwin Swanenberg – un de ses cousins – a décidé en 2001 de créer une seconde société  (Stone base) en Brabant Septentrional à côté de l’entreprise Swanenberg. “Après avoir élargi nos activités, nous ne voulions pas entrer en conflit avec les clients existants”, résume-t-il joliment la situation. Avec un large assortiment de pierre naturelle, de pavés de rue en terre cuite et de carreaux céramiques, Stone base est entre-temps devenu un fournisseur de premier plan de matériaux de qualité pour l’aménagement de l’espace public ainsi que pour le marché professionnel. L’entreprise peut à cet effet compter sur un réseau de distributeurs professionnels constitué de 150 points de vente, principalement situés aux Pays-Bas, mais aussi de plus en plus en Flandre (jusqu’à Courtrai!) et un peu en Allemagne.

Sur-mesure et gros volumes

Pourquoi tant de commerces spécialisés optent-ils, sur un marché si concurrentiel, délibérément pour Stone base? Joost van Pinxteren a évidemment la réponse: “Un large assortiment de qualité, un bon service, des prix attirants et – last but not least – des livraisons rapides. Les clients peuvent même venir composer la cargaison de la remorque avec les différents matériaux dont ils ont alors besoin. En tout, nous tournons avec cinq camions, avec des chauffeurs propres qui savent parfaitement comment manipuler la pierre naturelle.”

Spécialement pour nos distributeurs Stone base, nous avons développé notre propre ligne, baptisée Exclusive. Ce large assortiment est constitué de pierre naturelle haut de gamme, de pavés de rue en terre cuite et de carreaux céramiques.Joost van Pinxteren, Stone base

L’assortiment est également complété par des articles connexes tels qu’éclairage de jardin, colles et mortiers, gravier d’ornement et split, sable, etc. “En principe, nous pouvons tout fournir: des réalisations sur mesure que nous proposons dans notre propre scierie, mais tout aussi bien de gros volumes de carrelages que nous achetons prêts à poser. Les derniers investissements dans notre propre production s’inscrivent dans l’éventail complet de services que nous voulons proposer à nos clients avec Stone base.”

Deux nouvelles machines

Joost van Pinxteren fait référence aux deux nouvelles machines que l’entreprise a fait installer cet été dans le hall de production: une débiteuse à pont CNC 5 axes signée GMM (de type Zeda) et une scie à câble géante Pellegrini. “Nous possédions déjà une scie droite, que nous utilisons encore et toujours, mais pour la première fois, cette nouvelle machine entièrement automatisée nous permet de faire tout ce que nous voulons. Il s’agit d’un investissement important, mais compte-tenu des volumes de pierre naturelle que nous avons travaillés ces dernières années, celui-ci devrait être amorti en quelques années.”

Stone base

Auparavant, l’entreprise achetait tous les produits prêts à l’emploi dans leur pays d’origine: Belgique, Chine, Vietnam, Inde, Portugal, Irlande, Espagne,… “Maintenant que nous disposons de notre propre scie à câble, nous ne commandons plus que des blocs bruts de pierre naturelle que nous débitons nous-mêmes. Nous scions nous-même les blocs en tranches de différentes épaisseurs, en fonction du type de réalisations sur mesure souhaitées. Et lorsque nous avons besoin d’un plus grand lot de carrelages en pierre naturelle pour tel ou tel projet, nous pouvons encore et toujours faire débiter ceux-ci à la carrière.”

Tous les usinages

Selon Joost van Pinxteren, le parc de machines sert principalement à produire du sur-mesure destiné au marché des projets. “Nous fournissons énormément de produits pour l’aménagement de l’espace public: seuils, chapeaux de pilastres, encadrements de porte, mobilier urbain, etc. Grâce à notre parc de machines actuel, nous pouvons réaliser pratiquement tous les usinages de la pierre naturelle: notre débiteuse à pont 5 axes permet par exemple aussi de réaliser des travaux de fraisage tandis que notre polissoir à plat (une machine Sirio, également signée GMM; ndlr) permet aussi de réaliser des finitions bouchardées. La seule chose dont nous ne disposions pas encore, c’est une machine pour produire de la pierre naturelle flammée. Cet investissement suivra ultérieurement. Il existe bel et bien une demande pour cette finition flammée, mais surtout pour la production de masse, comme pour les matériaux de pavage. Pour le mobilier urbain et les seuils en pierre naturelle sont principalement demandées des finitions adoucies, poncées ou bouchardées.”

Dit artikel verscheen in Polycaro 55

Lees alle artikels van deze editie online

of

Télécharger le PDF

Parmi nos 25 collaborateurs en tout, deux sont actifs en continu dans le hall de production. “Cela suffit parce que nos processus de production sont totalement automatisés. Grâce à un workflow idéal, toutes les machines tournent en continu, comme suit: la scie à câble débite les blocs en tranches, celles-ci sont ensuite polies puis placées sur notre débiteuse à pont CNC pour les débiter sur mesure.”

Grâce aux récents investissements, qui nous permettent de produire très rapidement du sur-mesure et de répondre de façon flexible à la demande du marché, nous conservons à nouveau une jolie longueur d’avance sur nos concurrents directs.Joost van Pinxteren

“Wous n’êtes en outre plus confronté à des fournisseurs qui ne livrent pas leurs commandes à temps, ce qui était plus souvent le cas de par le passé. Ce sont là autant d’éléments que nous gérons désormais nous-mêmes.”

La fin de la crise

“Nous sommes à la fois un fabricant et grossiste, de telle sorte que nous mettons donc totalement l’accent sur l’achat, la production et la livraison. Ce qui signifie que nous ne nous chargeons pas de la pose; notre société n’étant d’ailleurs pas destinée à celle-ci. Nous sommes trop petits pour posséder notre propre service de pose, cela nous contraindrait à engager au moins cinq personnes supplémentaires. Mais nous pouvons toujours renvoyer les clients vers des partenaires fiables qui posent souvent nos produits.”

Stonebase

L’entreprise familiale de ’s Hertogenbosch a pour l’instant suffisamment de travail, mais Joost van Pinxteren ne nie pas que le secteur néerlandais de la construction a été confronté à de fortes turbulences ces dernières années. “Je pense que nous vivons actuellement la fin de la crise. Toutes les entreprises de construction ont ressenti que le marché résidentiel néerlandais a stagné à un moment donné. Ici derrière, il y a un quartier de nouvelles constructions qui aurait en fait déjà dû être terminé depuis sept à huit ans, mais dont la construction ne vient que de reprendre. Pour ce projet, pour lequel nous aurions déjà dû livrer les matériaux il y a de nombreuses années, nous n’entrerons de nouveau en action que dans un an. Mais l’on remarque que le marché se reprend, c’est donc sur la bonne voie. Grâce aux projets publics avec lesquels nous avons toujours été très actifs, nous n’avons donc jamais vraiment été à l’arrêt. Le réaménagement d’un trottoir qui a fait son temps ne peut en effet pas être reporté à l’infini.”

Pendant longtemps, le marché néerlandais des projets est devenu un marché où la lutte était très dure. “Mais l’on constate tout de même aujourd’hui que de nombreuses entreprises qui se sont lancées sur ce segment il y a quelques année n’ont finalement pas pu poursuivre. Résultat: il ne reste aujourd’hui plus que cinq entreprise, dont Stone base, qui continuent de jouer un rôle significatif sur le marché néerlandais des projets.”

Nouveau concept

Dans sa scierie, Stone base transforme de plus en plus souvent les blocs massifs de pierre naturelle en mobilier urbain et de jardin. “Notre contrat avec la Ville d’Amsterdam stipule que nous pouvons livrer toutes les bordures pour le centre-ville. Celles-ci sont produites en pierre bleue irlandaise. Sur base annuelle, cela nous garantit tout de même une certaine quantité de travail.”

Notre scie à câble nous a aussi déjà permis de créer des éléments uniques: escaliers, chaises et bancs que nous réalisons chaque fois au départ d’un seul élément des blocs massifs de pierre naturelle. Nous avons aussi produit tout le mobilier urbain pour la P.C. Hooftstraat à Amsterdam, la rue commerçante la plus chère des Pays-BasJoost van Pinxteren

“Au niveau de la créativité, nos nouvelles machines nous permettent de tout faire. Nous avons vraiment l’ambition d’utiliser celles-ci pour créer de chouettes réalisations uniques. Nous planchons actuellement sur un concept unique de mobilier urbain et de jardin en pierre naturelle. Que nous voulons d’abord breveter avant de le lancer sur le marché Benelux. L’objectif consiste à ce que nous puissions nous adresser aux promoteurs de projets et aux administrations communales avec le message que nous pouvons rapidement embellir n’importe quelle place ou autre espace public avec du sur-mesure en pierre naturelle. Nous avons aussi l’avantage de collaborer étroitement depuis des années avec plusieurs responsables de l’urbanismes et architectes néerlandais bien connus dans le secteur des travaux publics, ce qui nous permet de savoir ce que demande le marché.”

Stone base

La durabilité de la pierre

Quelles sont les pierres naturelles les plus travaillées, en termes de volumes, pour les grands projets? Il s’agit de la pierre bleue belge: de très nombreux appuis de fenêtre et seuils, mais aussi des bancs pour les marchés publics. “Surtout aux Pays-Bas, la pierre bleue belge reste un matériau extrêmement populaire”, ajoute Joost van Pinxteren. “Jadis, nous vendions presque exclusivement de la pierre naturelle tandis qu’aujourd’hui nous écoulons tout de même remarquablement beaucoup de matériaux céramiques. Cette évolution est très fortement palpable ces dernières années. Avec comme conséquence le fait que notre assortiment s’est élargi de façon gigantesque: il y a quatre ans, notre assortiment comptait 20 sortes différentes de carrelages céramiques, contre plus de 60 aujourd’hui. Mais le véritable amateur de pierre naturelle voudra uniquement ‘the real stuff’.”

Nous avons cependant réalisé de nombreux projets avec des matériaux céramiques, même si les possibilités sont ici beaucoup plus limitées. J’entends par là que vous êtes dépendant de machines qui peuvent produire des matériaux jusqu’à seulement 2 à 3 cm d’épaisseur.Joost van Pinxteren

“Donc, pas de bordures par exemple. Si vous aménagez un trottoir en pavés céramiques, vous devrez donc encore et toujours prévoir pour une finition haut de gamme une jolie bordure en pierre naturelle. Bref, la pierre naturelle reste nécessaire pour une finition esthétique. On choisira des pavés en terre cuite souvent pour les espaces semi-publics. Nous avons ainsi livré pour une toiture-terrasse commune d’un très gros complexe à appartements à Nimègue 8.000 à 9.000 m² de carrelages céramiques qui ont tous été posés sur plots. Mais dans les centres-villes et aux abords des gares – des espaces publics soumis à un trafic intensif et où doivent même parfois passer des véhicules lourds – il sera tout de même encore et toujours préférable d’opter pour la durabilité de la pierre naturelle.”

Refin et Caesar

La famille Swanenberg dispose en tout de quatre espaces de stockage sur différents sites. Avec sa superficie d’un hectare, le site de ’s-Hertogenbosch est le plus petit. “Sur un autre site, de deux hectares, nous disposons de très grands halls, ainsi que de silos pour conserver le sel d’épandage. Nous sommes le plus gros dépositaire des Pays-Bas pour Rijkswaterstaat. Nous y disposons aussi de notre propre quai sur l’eau, pour charger et décharger des bateaux. Comme autres marchandises en vrac, nous stockons également des aliments pour bétail.”

“Etendre l’assortiment à des variétés de pierre un peu plus exclusives constitue naturellement toujours une bonne chose et fait assurément partie des possibilités à un stade ultérieur, mais pour le moment, nous voulons d’abord continuer à nous focaliser sur notre gamme actuelle. Afin de pouvoir aider rapidement les clients, nous achetons suffisamment de blocs ou de tranches de toutes les pierres naturelles présentes de façon standard dans l’assortiment – qu’il s’agisse de pierres belges, irlandaises, espagnoles, portugaises, chinoises, vietnamiennes ou indiennes.”

“Cela signifie que de nombreux conteneurs de pierre naturelle nous arrivent ainsi que, une à deux fois par semaines, des semi-remorques chargés de carrelages céramiques. Directement fournis par les usines de Ceramiche Refin et Ceramiche Caesar en Italie. Au niveau des matériaux céramiques, les imitations de pierre naturelle sont les plus populaires, surtout les imitations de pierre bleue belge et de schiste. A côté de cela, les dalles de parquet céramiques se portent remarquablement bien. Dernièrement, nous en avons encore vendu un lot important pour un projet hôtelier. On note aussi une forte demande pour des pavés de rue en terre cuite. Nous avons également toujours de stock un conteneur de tranches de composite, mais il ne s’agit pas d’un matériau que nous voulons promouvoir activement. Récemment, nous avons décroché un projet comportant 4.000 m² de carrelages en composite de marbre Bianco C. Nous avons commandé les tranches en Chine, mais les avons fournies à un tailleur de pierre de la région pour leur transformation.”

Créer une demande sur le marché

Chaque année, l’entreprise familiale de ‘s-Hertogenbosch procède à une ou plusieurs adaptations de son showroom et de ses parcs d’exposition, qui représentent ensemble plus de 5.000 m² de surface d’exposition. “Il est important pour nous de continuer à inspirer les visiteurs en présentant toujours de nouvelles applications et finitions”, conclut Joost van Pinxteren. “Un particulier qui vient aujourd’hui acheter une nouveau revêtement, vous ne le reverrez peut-être plus pendant 20 ans dans votre showroom, mais de nombreux architectes passent ici en moyenne une fois par mois. Ceux-ci veulent évidemment chaque fois être surpris, en découvrant des nouveautés. Cela fonctionne car vous créez tout de même ainsi une demande pour de nouveaux matériaux, ce qui génère aussi automatiquement de nouvelles idées.”

stone base

“Il est encore et toujours plus facile de surfer sur ce qui existe déjà que de lancer quelque chose de nouveau.Joost van Pinxteren

“Une trop grande concurrence entraîne cependant une baisse des prix, qui se traduit dès lors aussi par une diminution de la qualité des matériaux et de la finition. Nous préférons être un lanceur de tendances et créer nous-mêmes la demande sur le marché. En faisant la promotion de certains matériaux auprès d’architectes connus, nous aidons à développer des tendances qui entraîneront une demande sur le marché. Il faut innover continuellement pour chaque fois conserver une longueur d’avance sur la concurrence. Lorsque l’on commence à vous copier, vous êtes alors déjà pleinement en train d’élaborer de nouvelles idées. Tout l’art consiste à proposer quelque chose d’exclusif afin de vous rendre indispensable en tant que fournisseur.”