Grillo, spécialiste du sur-mesure raffiné pour l’intérieur


Cela va peut-être vous sembler bizarre, mais une crise peut aussi avoir des côtés positifs. Prenons par exemple l’année 2008, lorsque l’économie mondiale a basculé et que de graves turbulences dans le secteur néerlandais des cuisines ont plongé de très nombreuses entreprises dans les problèmes. Cela a ainsi obligé l’entreprise de pierre naturelle Grillo Natuursteen à se repositionner sur le marché: elle a abandonné la production en série de plans de travail pour se focaliser sur le sur-mesure pour l’intérieur à destination du segment supérieur. Ou comment le fait de se débarrasser par la force des choses du segment intermédiaire a permis au spécialiste en pierre naturelle de Gueldre de s’élever à un niveau supérieur.

Moment charnière

Rémy Grillo, Directeur, ne veut rendre les choses plus belles qu’elles ne le sont. “Nous avons énormément de travail ces derniers temps et notre chiffre d’affaires est largement supérieur à celui de la même période l’an dernier, mais cela ne signifie évidemment pas que tout est évident. Alors qu’en 2007 les commandes affluaient par mail ou par fax, nous devons aujourd’hui rédiger des devis toute la journée. Il faut travailler vraiment plus dur qu’avant, de telle sorte que les journées sont souvent longues!”

Grillo1

L’été 2008 a constitué le moment charnière. “Je me souviens que l’année précédente, nous produisions jusqu’à 130 plans d’évier par semaine. Nous avions alors comme client un des plus grands cuisinistes des Pays-Bas. Nous livrions jusqu’à 70 plans de cuisine par semaine rien qu’à cette entreprise. Avec l’arrivée de la crise en 2008, la production a soudainement chuté. A cette période, nous employions encore 30 personnes! La suite, vous la devinez: les contrats à durée déterminée n’ont pas été prolongés et nous avons également dû nous passer des intérimaires. Heureusement, nous avons été assez intelligents pour changer de cap, ce qui nous a permis d’assez vite inverser la tendance. Aujourd’hui, la plupart des collaborateurs ont retrouvé leur place chez nous.”

Cuisines exclusives

Après ce changement de cap, l’entreprise Grillo Natuursteen ne s’est plus jamais retrouvée en eaux troubles. “Alors qu’avant nous produisions surtout en série, nous nous sommes davantage concentrés depuis la crise de 2008 sur des réalisations plus spécialisées – surtout des plans de travail pour cuisines – pour les intérieurs du segment supérieur.”

Rémy Grillo sait où le bât blesse sur le marché des cuisines. “En fait, il n’est possible de faire de bonnes affaires que dans le segment inférieur ou supérieur. Tous ce qui se trouve entre ces deux segments – c’est-à-dire les cuisines entre 8.000 et 15.000 euros – a totalement disparu. Nous réalisons désormais la majeure partie de notre chiffre d’affaires avec les agenceurs d’intérieurs qui vendent des cuisines exclusives, nécessitant des matériaux plus coûteux et proposées à des prix entre 30.000 et 100.000 euros. Au niveau du nombre de réalisations, nous ne nous situons évidemment plus au niveau de 2008, mais la production de plans de cuisine représente encore et toujours 70% de notre chiffre d’affaires. A la différence près qu’il s’agit aujourd’hui presque exclusivement de réalisations plus complexes et qui sortent de l’ordinaire.”

Grillo2

La majorité de la clientèle – principalement constituée de cuisinistes et d’agenceurs d’intérieurs – est donc active dans le segment supérieur. Un de ces clients, à savoir Culimaat High End Kitchen, a remporté en 2015 le Dutch Kitchen Design Award grâce à un plan de travail pour cuisine réalisé par Grillo Natuursteen en marbre Oak Grey. A côté de cela, l’entreprise familiale d’Huissen (en province de Gueldre) fournit aussi de nombreux bars pour restaurants, des comptoirs pour hôpitaux et des réalisations pour entreprises actives dans le secteur des grandes cuisines.

Marchés étrangers

“Notre clientèle est disséminée sur tous les Pays-Bas, même si nous générons la majeure partie de notre chiffre d’affaires dans l’ouest du pays. Ce qui ne relève pas du hasard, quand on sait que c’est là que les gens sont prêts à débourser le plus d’argent pour ce genre de réalisations”, explique Rémy Grillo. Le professionnalisme de Grillo Natuursteen est apparemment aussi apprécié en-dehors des frontières, notamment en Belgique et en Allemagne.

“En tant qu’entreprise néerlandaise, il n’est pourtant pas facile d’accéder au marché belge, mais nous y avons déjà réalisé de très nombreux projets. Nous travaillons ainsi pour plusieurs menuisiers locaux et avons également un client à Ostende, qui n’est pourtant pas la porte à côté. Nous livrons sur chantier via notre transporteur, cela fait partie de notre service. Nous sommes situés à même pas 20 km de la frontière allemande, un marché qui offre encore pour nous de nombreuses possibilités de croissance. D’autre part, avec notre effectif actuel, nous pouvons nous mettre en quête de nouveaux clients, mais il vous faut encore être en mesure de tous les servir.”

Tout le monde marche actuellement sur la pointe des pieds, nous pouvons donc utiliser davantage de main-d’œuvre.Rémy Grillo, le gérant

????????????????????????????????????

Grillo emploie pour le moment 25 personnes, dont 17 actifs quotidiennement dans l’atelier de production. La pose est également effectuée par du personnel propre ou sous-traitée à des indépendants sans personnel (ISP). “Nous confions de plus en plus la pose à des sous-traitants parce que nous avons besoin de nos propres collaborateurs dans notre atelier de production.”

Splendide salle d’expo

“Lorsque des particuliers se présentent dans notre showroom, ils sont pratiquement toujours envoyés par leur architecte, designer d’intérieurs, entrepreneur ou cuisiniste. Nous les emmenons souvent visiter notre hall des tranches, de telle sorte que notre stock fait pour ainsi dire partie de notre salle d’exposition. Dans l’intervalle, ils peuvent aussi jeter un œil à notre large parc de machines, qui inspire confiance. Les nouveaux prospects sont également conviés par le représentant à venir visiter nos installations. On peut faire beaucoup de promesses sur papier, mais à la fin, il faut pouvoir les tenir! En voyant l’entreprise de l’intérieur, les gens sont convaincus.”

DSC_0084

“Ouvrir une salle d’exposition coûte cher, tellement cher qu’il faut d’ailleurs se demander si le jeu en vaut bel et bien la chandelle.Rémy Grillo

“D’autre part, en période de crise, nous étions contents d’en avoir une. En raison de son attrait pour les particuliers, le genre de clients pour lesquels nous réalisons rapidement des appuis de fenêtre ou des seuils. Des commandes bienvenues car celles-ci permettent de mettre directement du beurre dans les épinards.”

Un large stock

“La bâtiment dans lequel nous nous trouvons présente une superficie totale d’environ 6.000 m2. Et de l’autre côté de la rue, nous louons encore un bâtiment d’environ 1.500 m2, qui sert d’espace de stockage pour tranches et carrelages.”

Selon le directeur, le très large stock – qui comprend aussi de nombreux matériaux exclusifs – constitue un des points forts de l’entreprise. “Je pense que nous disposons de plus de tranches que de nombreux grossistes. Du moins aux Pays-Bas, car en Belgique, vous avez naturellement plusieurs très gros fournisseurs de pierre naturelle. Nous achetons relativement beaucoup de matières premières en direct à la source, dans des carrières en Italie, en Turquie, au Portugal et en Inde. Le fait que nous achetons souvent des matériaux sur base de photos s’explique par un manque de temps. Car, naturellement, nous préférerions aller observer les matériaux sur place. Mais quand vous bâtissez des liens de confiance avec plusieurs fournisseurs attitrés, vous partez du principe qu’ils vous fourniront uniquement de la première qualité. Toujours à des conditions intéressantes, vu les relativement gros volumes que nous achetons.”

DSC_0089

Plaques céramiques

Grillo ne travaille pas que la pierre naturelle. Le hall des tranches renferme également des plaques de composite et des matériaux céramiques. “Vous ne pouvez pas vous opposer à la demande de ces produits, c’est le marché qui l’impose”, précise Rémy Grillo pratiquement en s’excusant. “Nous ne refusons de toute façon aucune mission; la flexibilité a toujours constitué un de nos chevaux de bataille. Mais nous restons évidemment avant tout une entreprise de pierre naturelle, cette dernière demeurant encore et toujours notre plus grande passion.”

Comme en Belgique, nos voisins du Nord sont également friands des plaques céramiques fines. “Seulement, il y a aux Pays-Bas de très nombreux fournisseurs qui réalisent des plans de travail céramiques pour une bouchée de pain. Contre lesquels nous ne pouvons pas lutter en raison du rapport prix/technique. Car s’il y a bien une chose que nous ne faisons assurément pas, c’est casser les prix. C’est la raison pour laquelle nous produisons relativement peu de plans d’évier en céramique, surtout dans les couleurs standard. Le dumping des prix fait que les nouveaux produits n’ont pas le temps de se positionner sur le marché parce que ceux-ci sont directement cassés.”

100 ans d’éxpérience

Son grand-père originaire du Frioul, une région du nord-est de l’Italie, était arrivé aux Pays-Bas en 1927 pour y travailler comme poser de terrazzo. En 1953, l’entreprise Steenhouwerij De Vries, fondée en 1903 et active dans le travail de la pierre, était reprise par le même grand-père de Rémy Grillo, l’actuel directeur et qui constitue donc la troisième génération de la seconde famille de propriétaires. Plus de 20 ans plus tard, en 1976 plus précisément, l’entreprise, qui avait été rebaptisée Grillo Natuursteen après la reprise, déménageait ses activités vers le zoning industriel d’Huissen, une ville de la province de Gueldre. “Cela fait donc entre-temps 40 ans que nous sommes ici”, ce qui semble effrayer Rémy Grillo lui-même.

Ce dernier a fait officiellement ses débuts dans l’entreprise en 1997, même s’il y était déjà souvent présent lorsqu’il était enfant. En 2007, il en est devenu coactionnaire, avant d’en acquérir toutes les parts en 2015. Cela s’est fait en août dernier, lorsque son père a fêté ses 65 ans. Mais même si Giuseppe Grillo a atteint l’âge de la pension, on le retrouve encore chaque jour à l’entreprise. L’appel est apparemment trop fort. Même si, ces derniers temps, il s’occupe surtout des finances et plus de la gestion quotidienne, qu’il a donc transmise à son fils.

DSC_0094

Peut-être aurait-il été souhaitable – et telle était en fait aussi l’intention – d’aller d’abord accumuler de l’expérience ailleurs et ne pas rejoindre directement l’entreprise de mon père, nous confie en passant le directeur de Grillo Natuursteen. “J’ai bien suivi un stage jadis chez Buddingh Natuursteen à Veenendaal, mais c’est tout. En raison de la situation à ce moment, la donne a un peu changé et j’ai atterri ici plus tôt que prévu. Et une fois que vous travaillez dans une telle entreprise familiale, vous n’en sortez plus si facilement.”

Offres d’emploi

Dans le secteur de la pierre naturelle, Grillo Natuursteen a la réputation d’investir facilement et beaucoup dans des technologies et machines modernes. “Tant mon père que moi voulons rester le plus possible ‘up-to-date’”, précise Rémy Grillo. “Je trouve les dernières nouvelles machines exceptionnellement belles et intéressantes. Laissez-moi étudier les possibilités de telles machines CNC toute une journée et je suis le plus heureux des hommes. Mon fils de 6 ans y a également pris goût. Mais en fait, vous y passez trop peu d’heures pour pouvoir vraiment parler d’expérimentation. Par manque de temps; vous savez ce que c’est…”

DSC_0051

“En raison de tout le travail qui rentre ces dernières années, nous souhaitons donc engager des travailleurs supplémentaires. Notamment un opérateur de machine CNC. Une quête plutôt complexe, croyez-en mon expérience. Tout le monde peut appuyer sur un bouton, mais il faut aussi être passionné et être sérieux dans son travail. Pourquoi une tranche n’a-t-elle pas été correctement polie? N’est-il pas possible de mieux régler les outils? Ce genre de questions doivent sincèrement vous intéresser.”

Nouveau polissoir

La visite guidée de l’entreprise nous a menés du département assemblage à l’atelier de production qui abrite deux débiteuses à pont à commande informatisée, deux débiteuses à pont ordinaires, diverses polisseuses de chants, une scie à jet d’eau, deux centres d’usinage CNC notamment pour découper des ouvertures ainsi qu’un polissoir de la marque portugaise Cei by Zipor. Rémy Grillo a commandé celui-ci à l’été 2015 chez Projectburo PB et il a été livré en octobre dernier, pour remplacer une machine plus ancienne.

Cette nouvelle machine offre uniquement des avantages, selon le chef d’entreprise néerlandais. “Elle permet d’effectuer plusieurs usinages et est en outre extrêmement plus rapide et plus efficiente que son prédécesseur. Il n’est également plus nécessaire de poster un collaborateur près de cette machine pour changer les disques un par un à la main, ce qui était le cas avant. Cette machine est en effet équipée d’un magasin d’outils qui permet le changement automatique de 10 plateaux. En outre, nous pouvons stocker les réglages dans la mémoire. Nous lançons la machine et, une heure plus tard, la tranche est prête. C’est tout de même fantastique, n’est-ce pas?”

Sur mesure

Nous avons aussi appris que Grillo Natuursteen réalise aussi de nombreuses pièces pour des magasins en tous genres. “Pour une célèbre marque de mode néerlandaise, nous fournissons tous les socles en marbre des mannequins de vitrine. Et en collaboration avec Quartzforms, notre plus grand fournisseur de matériaux composites, nous avons développé pour un bar à café à l’aéroport d’Eindhoven une nouvelle série au look béton: Portland Grey. L’architecte voulait initialement du véritable béton mais, en raison de la sensibilité aux taches et de la résistance aux rayures, a finalement tout de même opté pour une belle imitation en composite. Tout cela pour dire que nous réalisons certains matériaux ‘sur mesure’.”

DSC_0005

C’est là une des raisons pour laquelle Grillo Natuursteen a acheté l’an dernier la nouvelle ponceuse automatique de Cei. “Pour encore gagner en flexibilité au niveau de la finition”, explique Rémy Grillo. “Si une tranche a été polie, mais que le client souhaite une finition adoucie ou brossée, nous pouvons produire tout cela en interne.”

C’est là une des leçons que m’a enseignées mon père: tenter de dépendre le moins possible des autres. D’où notre large stock. Nous achetons uniquement des tranches débitées; nous nous chargeons nous-mêmes de la finition.Rémy Grillo

Pourquoi avoir choisi la marque portugaise Cei? “Parce que celle-ci offre un bon rapport qualité/prix et parce qu’avec Projectburo PB, nous avons l’assurance de bénéficier d’un excellent service local. Lorsque survient un problème, vous pouvez compter que vous serez dépanné dans les deux jours. Des arguments qui jouent un rôle dans le choix d’une marque de machines.”

????????????????????????????????????

Ponceuse de tranches automatique CNC signée CEI by Zipor

  • Magasin d’outils pour changement automatisé de 10 plateaux avec chaque fois 5 segments Frankfurt
  • Système de caméra pour une lecture rapide des contours et du positionnement de la tranche
  • Bibliothèque de ‘recettes’ avec paramètres programmés: régime, pression, poste, répétition, chevauchement, etc.
  • Palpage automatique de l’épaisseur de la tranche
  • Lourde table basculante hydraulique pour un chargement aisé
  • Course: 3600 x 2200 mm
  • En option, la machine peut aussi procéder à du calibrage, flammage, bouchardage, etc.
  • Variante avec convoyeur au défilé déjà fournie dans le Benelux